ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc SoundCloud Icône
  • Blanc Icône YouTube

© 2019 by Silence Éphémère

INTERVIEW

ICI DIX-SEPT

22/04/2019

Il est 16h, je rencontre Ici Dix-sept, artiste français de New wave.

Découvrez-le à travers les 12 questions que je lui est posée !

 

Originaire de Besançon, Ici Dix-Sept fait partie de ces nouveaux artistes Français qui attirent les regards. Avec son premier EP, « Ici Dix Sept », dans ses bagages, il nous fait voyager avec lui dans son univers et dans ses pensées !

« C’EST UN UNIVERS DONT JE SUIS AMOUREUX »

 

  • Pourquoi Ici Dix-sept ?

« Alors que j’étais en quête du nom de groupe, j’étais tombé sur une compilation musicale, édité en 1986 par le NME (New Musical Express, magazine musical Britannique) qui répertoriait un bon nombre de groupes Indie de l'époque et qui se nommait la C86. Cette cassette a été tellement emblématique qu'elle en est devenue un genre : du coup je me suis inspiré de ça ! Je trouvais cool de venir coller la lettre C avec l'année 86. Ça s’est transformé pour moi en Ici Dix-Sept, puisque c’est en 2017 que j’ai eu l’idée du projet.

 »

 

  • Décrit nous ta musique en quelques mots ?

« Un ensemble entre Post-punk et Synth pop aux voix féminines, parfois masculines, sur des textes en français oscillant entre clair et obscur… C’est finalement difficile en quelques mots de décrire ma musique, je suis incapable de le faire correctement (rire) »

 

  • Peux-tu nous faire une description de ton univers artistique ?

« Il est plutôt large, j’ai la volonté de travailler autour de plusieurs styles allant aussi bien de Rendez-Vous, à Boy Harsher, aux Smiths. Je m’étais pris une grosse claque avec Rendez-vous et c'était l'impulsion de départ du projet, même si je me suis éloigné du style depuis ! Ensuite Muddy Monk est arrivé, puis la découverte de Men I Trust, ce genre de choses. C’est un univers dont je suis amoureux. C’est une musique que j’aime et que j’écoute énormément. Il y a toute une magie dans ces groupes-là ! »

« LES VOIX FÉMININES M’INSPIRE ! »

 

  • En trois mots décrit Ici Dix-sept ?

Féminin : ce sont ces voix féminines m’inspirent.

Urgence : Celle de vouloir faire de la musique, sans trop la réfléchir. Dans l’instinct.

Mélancolique : J’aime travailler autour de suites d’accords et de timbres qui m’évoquent ce sentiment-là.

 

  • À quoi doit-on s’attendre quand on écoute ton EP ?

« C’est toujours le grand questionnement de connaître quels sont les effets de la musique sur les gens. En tant qu'auditeur, nous pouvons saisir et comprendre l'impact de la musique des autres sur nous. Alors compositeur c’est toujours un peu l’inconnu de savoir si notre musique à un effet sur les autres. »

 

  • Parle-nous de ta pochette d’album ?

« J’ai proposé à une amie illustratrice, Ornella Salvi, de travailler sur la pochette. Amoureux de son univers, je lui ai proposer d’écouter l’EP et d'en faire une illustration sans contraintes. Le résultat ma plu ! J’en aime la sobriété, la perspective peu profonde et les couleurs, particulièrement le contraste qu'elle propose rapport à la musique, je ne souhaitais pas un ton sur ton. » Son travail : https://www.instagram.com/ornella.salvi/

« UN PEU COMME UN EXUTOIRE ! »

 

  • Qu’est-ce qui t’inspire pour faire ta musique ?

« Ça vient finalement surtout du matériel sur lequel je travaille. C’est ce qui me donne de l’inspiration : les synthétiseurs, les boîtes à rythme, les effets de guitare et de basse… Et ensuite c’est le plaisir de jouer ces instruments qui dessine au fur et à mesure le contenu.  »

 

- Une musique qui t’as marqué ? 

« HeadMaster Ritual des Smiths, qui m’a donné il y a longtemps l'amour de cette musique ! »

  • Qu’est-ce qui t’as donné envie de faire de la musique ?

« Ça m’apporte beaucoup de choses tous les jours d'en écouter alors en faire c’est gratifiant. Ça permet de poser des choses… Un peu comme un exutoire ! »

« J’AI TOUJOURS EU LA VOLONTÉ DE GARDER CETTE PASSION DE JOUER ET DE FAIRE DES CONCERTS. »

 

  • Quel est ton parcours musical ?

« J ’ai commencé à faire de la basse après je me suis intéressé aux machines avec les synthétiseurs, les samplers, j’ai eu l’occasion de jouer de tout ça dans différents groupes. 

 

« J’ai aussi fait le conservatoire de musiques actuelles, j’ai toujours eu la volonté de garder cette passion de jouer et de faire des concerts. Je participe en ce moment d'ailleurs à un autre projet, Alexandrie. Le premier Ep ne devrait plus tarder à voir le jour ! https://www.facebook.com/alexaaandrie/  »

 

  • Tu travailles de quelle manière ?

« Initialement je me suis imposé de n’utiliser qu’un type de boîte à rythme, une vieille Akai ainsi qu’un seul Synthé, le juno 106 : histoire de tenter de contraindre le temps de création. Ensuite, je fais tourner des parties dans ma chambre : j’essaye des suites d’accords, tente avec différents sons de drums, structure, arrange avec des petits temps de production qui étayent le propos… »

 

LE MOT POUR LA FIN

  • Qu’est-ce que tu nous réserves pour cette année ?

« Je travaille sur 5 prochains titres pour cette fin d’année et je commence à prévoir la formule live ! »

Conquis pas l'artiste et son univers nous sommes impatients de le découvrir en live et avec son nouveau projet musical !

FONDATRICE

ANNE-LOUISE GAYMARD

Je ne vis pas un rêve éveillé, mais une réalité où les ambitions sont à réveiller.

Ce magazine présente la diversité dans toute son évolution.

  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône Instagram

À LIRE AUSSI...

DÉCOUVERTE

16/04/2019

NOWADAYS 

INTERVIEW

GRANDMA'S ASHES

10/04/2019

DÉCOUVERTE

AGOP

11/04/2019

logo 2 png.png