ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc SoundCloud Icône
  • Blanc Icône YouTube

© 2019 by Silence Éphémère

INTERVIEW

PANACHE!

28/06/2019

Rencontre avec le batteur et le guitariste de Panache! Un groupe qui a du panache !

Energique et vivante leur musique est un bonheur sonore !

« ON VEUT QUE ÇA MARCHE D’ABORD SUR SCÈNE ET APRÈS EN STUDIO »​

  • Parlez-nous de vous

 

Felix : « On s’appelle Panache!, on est un groupe qui a deux ans et créé entre Paris et Dijon. »

Raoul : « Panache! c’est Amelia au chant, Samuel au piano, Pierre à la basse et au synthétiseur, Felix à la batterie et moi à la guitare. »

  • Panache ! Un nom de scène qui a du panache, comment avez-vous trouvé ce nom ?

 

Felix : (rire) « Au départ, il y a juste la recherche d’un nom court et joli. On est tombé sur le mot « Panache », il nous a particulièrement plu pour ses sonorités fraiche, pop et naïve. On a ajouté par la suite le point d’exclamation pour donner un côté énergique. »

 

  • Décrivez-nous votre musique ?

Raoul : « C’est un mélange de différentes influences »

Felix : « On a un format chanson, avec des influences funk, rock, électro et pop et une formation qui vient avant tout de la performance : on veut que ça marche d’abord sur scène et après en studio. »

« TOUT A COMMENCÉ PAR UNE INVITATION PAR MESSENGER »

  • C’est quoi votre univers artistique ?

 

Raoul : « On se cherche encore un peu… Notre univers tourne autour des combinaisons rouges, une idée de Felix et Amelia qui nous représente bien. On a hésité avec du bleu mais ça faisait trop combinaison de travail, donc on a opté pour le rouge, avec la pochette et une grenade qui sont aussi rouges. Notre univers actuel est rouge et blanc » 

Felix : « On cherche à avoir un visuel assez sobre, simple et frais avec les fruits » 

Crédit photo :

Loïs Faisant

  • Votre premier EP est sortie le 3 mai, un travail long et rigoureux, racontez-nous les coulisses de celui-ci 

 

Raoul : « Le plus gros défi avec cet EP a été qu’il est auto-produit, on a tout fait nous-même avec l’aide d’amis. Je me suis chargé du mixage et du mastering. J’étais dans une position de composition et de membre technique.

Felix : « La période de composition s’est aussi déroulée avec Amélia qui était au Cameroun pour un terrain d’anthropologie. Il y a eu une période pendant laquelle on n’a pas pu communiquer pendant plusieurs semaines car des poteaux électriques étaient tombés. On avait donc Amélia qui nous avait fait des records de voix sur des productions qu’on avait proposées plusieurs jours auparavant. 

 

 

  • Vous avez conquis le public lors du festival Emergenza, racontez-nous ce périple jusqu’à la victoire !

 

Raoul : « Tout a commencé par une invitation par Messenger de Tiphaine d’Emergenza Paris. On a hésité avant de finalement nous inscrire. D’étape en étape nous avons fait des rencontres et noué des amitiés. »

Felix : « Au début ça été surtout nos potes qui nous ont soutenus. Ça fait partie du process Emergenza, plus tu as de monde, plus tu as de chances de passer. On s’est améliorés de scène en scène pour que le public revienne. On a fait le Bataclan avec nos nouvelles idées visuelles [les combinaisons] et on a fini en Allemagne pour la finale internationale où on a rencontré les autres groupes. On était en auberge, tout frais payés, c’était la folie ! »

« IL Y A TOUT UN UNIVERS KITSCH ET MARRANT QUI NOUS A PLU »

  • Comment vous vous êtes rencontrés ?

 

Felix : « Sam et moi on vient de Dijon, on jouait ensemble dans un groupe au collège. Par la suite Sam s’est retrouvé en colocation avec Raoul. »

Raoul : « On a rencontré Pierre lors d’une jam-session de Noël et Amelia était notre voisine. On l’entendait tout le temps chanter et un jour on est allé lui proposer de jouer ensemble. »

  • Comment est venu l’idée de la chorée de « Punch! » 

 

Felix : (rire) « On a voulu mettre une choré pour bosser le show, on ne veut pas que ça devienne la fête foraine mais on veut se connecter avec le public.

Pierre s’est mis dans le studio, a trouvé un geste, puis il a cherché des paroles un peu niaises par-dessus. Il y a tout un univers kitsch marrant qui nous a plu. »

 

  • Votre rituel avant de passer sur scène ?

 

Felix : « Je fais une séance d’auto-hypnose. Quand j’étais petit, j’avais des problèmes de sommeil donc je suis aller voir une dame qui fait cette activité-là, ça m’a fasciné. Depuis, je leur fais des petites séances d’auto-hypnose avant les concerts. On respire, on se pose et on se détend. »

LE MOT POUR LA FIN

  • Après un EP sorti et des dates de concerts, est-ce que vous nous réservez d’autres surprises ?

 

Felix : « On a des productions qui sont déjà prêtes, dans le four, elles vont arriver cet été [reprise en anglais des « Fleurs » de Clara Luciani, disponible sur youtube], des covers, des morceaux et des surprises. On a aussi la release party en octobre ! On la fait plus tard parce qu’on a beaucoup de concert cet été. On veut vraiment organiser une grosse fête pour ce soir-là ! »

FONDATRICE

ANNE-LOUISE GAYMARD

Je ne vis pas un rêve éveillé, mais une réalité où les ambitions sont à réveiller.

Ce magazine présente la diversité dans toute son évolution.

  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône Instagram

À LIRE AUSSI...

SO FRESH

25/06/2019

NEON VALLEY

LIVE REPORT

HOAX PARADISE

26/06/2019

DÉCOUVERTE

FEAR AND TREMBLING

17/06/2019

logo 2 png.png