ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc SoundCloud Icône
  • Blanc Icône YouTube

© 2019 by Silence Éphémère

INTERVIEW

JAMES Z

15/06/2019

Dans un café parisien, rendez-vous avec un artiste décalé et vivant !

Découvrez l'univers et le talentueux JAMES Z !

 

"UNE MUSIQUE LUMINEUSE ET ATYPIQUE AVEC PLEIN DE MESSAGES CACHÉS"​

  • Tu viens d’où ?

« Je viens de l’île de la réunion, mais je suis allé en France pour des problèmes de santé afin d’y être soigné. Après, je suis monté à Paris pour commencer une carrière de musicien. Maintenant je retourne une fois par an sur mon île. »

  • Pourquoi JAMES Z, y a t-il une signification particulière ?

« Mon premier prénom c’est James, et mon nom de famille est Zoro. J'ai pas d'attache avec le personnage de Zorro, alors j’ai juste gardé le Z (rire) »

  • Décris-nous ta musique...

« Groove urbain, c’est le nom que j’ai donné au style de ma musique ! Quand je joue, on arrive pas à me donner un genre précis et du coup j’ai fait un combo, et cela donne du groove urbain. Le but est de créer une harmonie avec tout le monde et de partager que des bonnes énergies, avec des messages positifs sans être niés, une musique lumineuse et atypique avec plein de messages cachés »

"JE VEUX CRÉER QUELQUE CHOSE DE DÉCALÉ, LUDIQUE, AVEC DES CHOSES PROFONDES POUR SURPRENDRE LES GENS !"

  • Quels sont les artistes qui t’inspirent dans la composition de ta musique ?

« Je ne suis pas particulièrement inspiré par tels ou tels artistes, j’écoute de tout. Quand je compose c’est souvent dans des moments un peu nuls (rire): dans la douche, dans le métro, des moments où je n’ai rien à faire de spécial. Je fredonne et si je trouve que cela sonne bien je commence à travailler dessus. Une fois que j’ai pensé à la mélodie, je vais voir mon pote beatmaker Hipman et ensemble on crée un son. Parfois, c’est l’inverse, il me propose des sons et je fais mes retouches, c’est assez spontané. »

  • C’est quoi ton univers artistique ?

« Je veux créer quelque chose de décalé, ludique, avec des choses profondes pour surprendre les gens ! Créer une bonne vibe, en jouant sur les messages, le but c’est de se sentir hyper bien (sourire).

D'ailleurs j’ai pas écrit de chanson d’amour alors que c’est quelque chose qu’on fait beaucoup en général, mais j’aime bien faire de tout, avec quelque chose de nouveau, de chaleureux »

  • Parle-nous de ton Cool band ?

« Ce sont les musiciens que j’ai rencontré avec qui je me suis bien entendu. Ma musique était principalement électronique et je voulais faire quelque chose de plus organique. Il y a une chaleur dans l’organique qu’on ne retrouve pas dans l’électronique. Alors j'ai regroupé, une choriste Coco, une saxophoniste/violoniste Marion, un DJ Bimax, et un batteur Alexo »

"JE CHANTAIS TELLEMENT MAL QUE JE ME SUIS FAIT RENVOYER DU COURS PARCE QUE MA PROF PENSAIT QUE JE FAISAIS EXPRÈS..."

  • Ça parle de quoi ton premier single Honey honey ?

«  Ca parle d’un homme qui pense être en plein jeu de séduction avec une femme, mais qui en fait se prend un gros vent. Je trouve ça un peu drôle, ça arrive à plein de monde leur vie. Vue ce qu’il se passe en ce moment, je trouvais ça intéressant de faire passer ce message aussi. »

  • Qu’est ce qui t’as donné envie de faire de la musique ?

« Ce sont mes parents, ils m’ont dit de jouer un instrument de musique. J’ai choisi la guitare puis le piano, j’ai beaucoup aimé. Du coup j’ai mis ma voix naturellement sur les instruments.

Pour l’anecdote : Je chantais tellement mal que je me suis fait renvoyer du cours de solfège parce que ma prof pensait que je faisais exprès (rire). J’avais aussi un groupe de rock, on était tous musiciens et sans chanteur alors avec un autre membre on s’est motivé à chanter. On faisait un mélange de chant et de rap faute de savoir vraiment chanter. Au final, j’ai adoré faire ça, donc j'ai continué. »

  • C’est quoi ton parcours musical ?

« J’ai joué du piano et de la guitare, par la suite, j’ai été membre d’un groupe de rock/rap alternatif, Dissmiss. Avec nos études respectives, on a arrêté de jouer ensemble. J’ai continué à composer pour moi-même, c’était plutôt doux et acoustique. Puis, pendant mes études dans le business musical, j’ai eu un élan de motivation ! J’ai créé « James Z » en 2017 ! »

"TOUT ME FASCINE MAIS RIEN NE M'IMPRESSIONNE"

  • Ton rituel avant de monter sur scène  ?

(Rire) « Avant de monter sur scène, je suis comme un enfant qui a besoin d’envoyer beaucoup d’énergie, à l’inverse, mes musiciens sont très peace. Alors, je fais des exercices pour évacuer le surplus d’énergies et pour donner un bon concert. Tout me fascine mais rien ne m’impressionne. » 

  • Qu’est ce que tu nous réserves pour cette année ?

 

«  Le 21 juin, le jour de la fête de la musique, mon premier EP sort ! Je serai sur scène en plein air avec La Mess sur la Place Lino Ventura (métro Pigalle) à Paris pour fêter ça.

Enfin, à la rentrée, vous pourrez découvrir de nouveaux projets et des sessions acoustiques ! »

FONDATRICE

ANNE-LOUISE GAYMARD

Je ne vis pas un rêve éveillé, mais une réalité où les ambitions sont à réveiller.

Ce magazine présente la diversité dans toute son évolution.

  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône Instagram

À LIRE AUSSI...

DÉCOUVERTE

27/05/2019

ANSER

SO FRESH

POLYCOOL

25/05/2019

INTERVIEW

BOOZE BROTHERS

23/05/2019

logo 2 png.png